Evangélisme : 20.000 gens du voyage rassemblés dans le Loiret

Les tsiganes évangéliques se rendent à la cathédrale de toile de leur rassemblement annuel, à Nevoy. Photo AFP.
Le 25 août 2013, des centaines de caravanes évangéliques sont arrivées à Nevoy (Loiret) pour le rassemblement annuel « Vie et Lumière ». Des dizaine de milliers de gens du voyage - 12.000 selon la préfecture, 15 à 20.000 selon les organisateurs - sont réunis du 25 août au 1er septembre pour des célébrations religieuses, des études bibliques, des rallyes de jeunes et des baptêmes.

Ce rendez-vous est le deuxième de l'année pour les tsiganes évangélique, qui s'étaient déjà retrouvés à Nevoy en avril 2013, au grand dam du maire sans étiquette de la Ville, Michel Beeuwsaert : « Je suis farouchement opposé à ce nouveau rassemblement », a-t-il déclaré à l'AFP, précisant : « une fois par an à Nevoy, c'est acceptable, mais pas deux ». Selon lui, « Il faudrait un peu plus de solidarité en France » pour que d'autres communes accueillent les rassemblements de caravanes évangéliques.

Les organisateurs du rassemblement ne voulaient pas non plus revenir dans cette commune de 250 habitants a expliqué le pasteur Joseph Charpentier - Johnny pour les fidèles : « C'est une grande déception. J'avais envoyé une demande écrite en janvier afin d'obtenir un terrain pour le rassemblement d'août. J'ai eu plusieurs contacts avec le ministère de l'Intérieur, j'ai même rencontré le ministre, Manuel Valls. On m'a dit qu'un terrain avait été "identifié" et puis trois jours après, le terrain n'était plus disponible... Je suis vraiment très déçu que l'État n'ait pas tenu ses engagements. » rapporte Le Berry. « Apprendre vingt jours avant que le rassemblement aura finalement lieu à Nevoy, sur notre terrain... Cela ne permet pas de l'organiser dans de bonnes conditions », a souligné Joseph Charpentier, rappelant : « Nous avons déjà entrepris des démarches dans ce sens mais les maires ou les départements font systématiquement des droits de préemption sur les terrains capables d'accueillir nos regroupements... Mais cela est toujours un objectif. Nous aimerions même en acheter deux pour ainsi organiser des rassemblements à tour de rôle. »

Le terrain de 130 hectares de Nevoy a été acheté par la communauté en 1989. Le rassemblement annuel de l'Eglise fait doubler la population locale. Même si cela fait 25 ans que les tsiganes évangéliques se rassemblent au moins une fois par an sur ce terrain, les riverains se méfient d'eux, à l'instar d'un aubergiste qui ferme son établissement durant les rassemblement et dont Libération a rapporté ces propos : « il ne faut rien leur acheter, rien leur vendre. Je ne discute pas avec eux. Si je le fais, c'est avec le bout de mon fusil ».

A l'intérieur du campement, une « police tsigane » veille au bon ordre : alcool, cigarettes et musique non-religieuse sont interdits durant le rassemblement. « L'évangélisme a changé la communauté en mieux. Fini les bastons, on est tous unis autour de Jésus », a expliqué une fidèle à Libération. Le rassemblement « Vie et Lumière » a été créé dans les années 50 et regroupe plus de 10.000 membres « des tziganes représentés par toutes les ethnies, Manouches, Roms, Gitans et Yéniches », explique le pasteur Charpentier. 

Sources : AFP, Le Berry, La République du Centre.
A lire aussi

Confusion Tsiganes/Roms : une histoire de caravane
Les tsiganes évangéliques sont souvent confondus avec avec les Roms, qui sont des migrants économiques récents (la plupart des gens du voyage sont des descendants de Bohémiens installés en France depuis le XVe siècle). Selon Marc Bordigoni, anthropologue et chercheur au CNRS interrogé par Libération : « C'est l'image de la cravane qui permet de stigmatiser ces deux communautés qui, dans les faits, n'ont rien à voir. La très grande majorité des Roms étaient des sédentaires dans leurs pays. Les vieilles caravanes qu'ils habitent parfois sont des abris de fortune. Elles n'ont pas roulé depuis très longtemps. Les gens du voyage, pour leur part, se déplacent régulièrement pour poursuivre leurs activités économiques itinérantes (marchés, travaux agricoles, bâtiments...) Cette itinérance se concentre sur quelques mois dans l'année. le reste du temps, ils ont des points d'ancrage établis de longue date ».
 

Nos blogs

Personnalités

  • Schuller

    Helmut Schuller

    Helmut Schüller s'est rendu célèbre comme chef de file d'un mouvement réformateur de l'Église catholique. En 2006, il lance la « Pfarrer Initiative...

     
  • Gyatso

    Tenzin Gyatso

    Le moine bouddhiste Tenzin Gyatso (né en 1935 au Tibet) est le premier dalaï lama ayant une notoriété internationale, gagnée par son engagement pour...

     
  • Gutierrez

    Gustavo Gutierrez

    Né en 1928 à Lima, au Pérou, Gustavo Gutiérrez est un prêtre catholique connu pour être le fondateur de la théologie de la libération....

     
> Accédez à toutes les biographies